Accueil du blog
Mots clés
Archives

Perte d'autonomie: quelles sont les propositions des candidats à la présidentielle française?

Par

Selon le Conseil d'Analyse Economique (CAE), le nombre de personnes de plus de 60 ans en situation de perte d'autonomie varie en France entre 1,24 million (au regard du nombre de bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA)) et 3,3 millions selon une mesure épidémiologique. Ce chiffre pourrait être porté à environ 4 millions de personnes d'ici 15 ans. De quelle manière les candidats à la présidentielle comptent-ils relever ce défi? Quelles sont leurs propositions pour améliorer le quotidien des personnes en perte d'autonomie et de leurs proches?



1- François Fillon: miser sur la prévention et l’assurance dépendance privée

  • Accent mis sur la prévention.
  • Généralisation d’une couverture assurantielle dépendance privée (sur une base volontaire).
  • Possibilité pour les souscripteurs de déduire des impôts une part de leur cotisation à cette assurance.
  • Harmonisation des pratiques entre les départements en matière d'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA).
  • Volonté de faire de l'aide aux seniors une priorité de l’engagement du service civique (étendu pour cette action aux plus de 25 ans).

2- Benoit Hamon: adapter les logements

  • Création de nouvelles places en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ephad)
  • Mise en place d'un micro-crédit à taux zéro et élargissement du crédit d’impôt pour l’adaptation des logements.
  • Lancement d’un plan « domotique et nouvelles technologies ».  
  • Création d’un numéro vert pour guider les familles touchées par la perte d'autonomie.
  • Augmentation de 30% de l’APA et diminution du reste à charge en Ehpad.
  • Financement de la dépendance dans le cadre général du revenu universel d’existence.

​3- Emmanuel Macron: privilégier le maintien à domicile

  • Facilitation du retour à domicile des personnes en situation de perte d’autonomie.
  • Développement de toutes les formes d’habitat inclusif et partagé, et en particulier l’habitat intergénérationnel.
  • Intégrer dans le droit à la formation « un chèque bilan santé/social », proposé au début des situations de dépendance aux aidants.
  • Mise en place d'un service sanitaire de 3 mois pour tous les étudiants en santé (lequel comporterait des actions de prévention à la perte d'autonomie).

4- Jean-Luc Mélenchon: créer des places en Ephad

  • Création de 50.000 places en Ephad en 5 ans (soit 10.000 par an).
  • Développement d'un réseau public de maisons de retraite (avec des tarifs harmonisés).
  • Réduction du reste à charge de 500 euros par mois pour les personnes en établissement.
  • Plan de formation et de recrutement de 100 000 personnes dans les métiers de la prise en charge de la perte d’autonomie.
  • Augmentation de 50% de l'APA (pour les personnes qui restent à domicile).
  • Financement de la prise en charge de la perte d’autonomie assuré par les revenus immobiliers et les successions des gros patrimoines.

5- Marine Le Pen: créer une cinquième branche* de la Sécurité Sociale

  • Création d’un cinquième risque de Sécurité Sociale consacré à la dépendance.
  • Financement assuré par la lutte contre la fraude, une meilleure gestion et l’instauration d’un délai de carence pour l’accès aux soins des étrangers en situation régulière.
  • Droits supplémentaires accordés aux aidants, qui bénéficieraient notamment d’un trimestre de retraite pour cinq trimestres consacrés à l’aide d’un proche dépendant.

* La Sécurité sociale est actuellement divisée en 4 grandes branches : maladie/maternité, accidents du travail/maladies professionnelles, famille et retraite. Chacune gère ses ressources et ses dépenses, indépendamment des autres.


Note: cet article a été rédigé sur base de la documentation disponible quant au programme des différents candidats à l'élection présidentielle française. 

Mis en ligne le dans Perte d'autonomie . Taggé Présidentielle 2017, Perte d'autonomie, Dépendance .
Haut de page