Accueil du blog
Mots clés
Archives

Incontinence: pensez à la kinésithérapie!

Par

En cas d’incontinence, la kinésithérapie est le premier traitement à prescrire afin de rééduquer le périnée. Cette approche s’adresse aussi bien aux femmes (ex. périodes post-grossesse ou à la ménopause) qu’aux hommes (ex. problèmes d’hypertrophie ou de cancer de la prostate) qui souffrent d’incontinence d’effort ou d’impériosité (hyperactivité soudaine de la vessie qui se contracte brutalement). Découvrez les 3 méthodes utilisées par les kinésithérapeutes pour traiter les problèmes d'incontinence.



Il existe à ce jour trois techniques principales de traitement de l’incontinence par la kinésithérapie:

1- La méthode manuelle:


Tout est dit dans son nom. Aucune machine n’est utilisée pour cette méthode. Il s’agit d’un touché vaginal ou rectal afin d’évaluer et de contrôler les contractions du périnée.

2- L’électrostimulation:

Cette méthode consiste à introduire dans le vagin ou le rectum, une sonde munie de deux électrodes dans lesquelles passe un courant électrique de très faible intensité, adapté au tissu vaginal ou anal afin de ne pas l’endommager. L’objectif est double:

  • Aider le patient à ressentir la contraction du muscle afin qu’il puisse mieux le localiser.
  • Tonifier les fibres musculaires.

3. Le biofeedback

Le biofeedback est un appareil électronique relié à une sonde avec des capteurs. La sonde est placée dans le vagin ou le rectum afin que les capteurs enregistrent les contractions du périnée et les traduisent en courbe. Cela permet au patient de visualiser sur écran ses contractions.

Combien de séances? Quel professionnel de santé consulter?

Les trois techniques sont utilisées au cours d’une séance d'environ 30 minutes. Elles sont pratiquées par certaines sage-femmes et surtout des kinésithérapeutes. En France, environ 900 kinésithérapeutes sont spécialisés dans cette prise en charge.

En pratique, parlez-en à votre médecin généraliste qui vous orientera vers un kinésithérapeute spécialisé. Pour les femmes, il faut compter généralement une quinzaine de séances. Pour les hommes, il faudra en moyenne une vingtaine de séances, selon les cas. L’idéal est d’effectuer deux séances par semaine et de diminuer progressivement leur fréquence. En complément, des exercices à la maison pourront être effectués par le patient, sur conseils du professionnel de santé.

Mis en ligne le dans Incontinence . Taggé Incontinence, Incontinence urinaire, Incontinence masculine, Incontinence féminine, Incontinence seniors, Périnée, Kinésithérapie .
Haut de page